HONDA CIVIC 1.0 VTEC TURBO

Sens civique aiguisé

La Civic de dixième génération, lancée en Europe en 2017, a nettement pris ses aises par ses dimensions extérieures. Le modèle emblématique de la marque japonaise atteint désormais les 4.5 mètres de longueur. Sa face se montre bien plus agressive que celle de sa devancière.

 

Paradoxalement, si ses mensurations sont plus amples, c’est du côté de la cylindrée moteur que l’amincissement est de rigueur. D’où ce modèle d’appel de gamme doté du nouveau trois cylindres de 1 litre. Au premier abord, en évaluant les mensurations de la Civic 2017, qui semble être du même gabarit que les plus récentes Accord, l’on ne peut s’empêcher de penser qu’une telle petite cylindrée aura bien du mal à dynamiser cette compacte, qui pourrait prétendre au segment des berlines. Erreur ! Grâce à sa technologie de distribution variable VTEC, son turbocompresseur et le savoir-faire de Honda pour les montées en régime et la puissance, la Civic 1.0 Turbo est très vigoureuse, même excitante dès 1500 tr/mn et exploite parfaitement ses 129 ch et son couple de 200 Nm. La boîte 6 vitesses participe à un agrément de conduite excellent. Comme le son particulier du 3 cylindres, discret mais bien présent, qui évoque la sensation d’avoir un V6. La cohérence est identique pour la version CVT (à variation automatique 7 vitesses et palettes de changement au volant) que nous avions eu l’occasion de conduire en avril dernier, bien que plus adaptée pour des parcours essentiellement autoroutiers, ou en conditions urbaines. Selon le rythme de conduite adopté, la consommation reste dans une fourchette de 5,5 à 7,2 L sur un parcours mixte.

 

Parmi les atouts de cette Honda, qui a tout pour entretenir notre sens civique, son compromis de tenue de route et confort est un régal. Direction précise, suspension suffisamment ferme (notre version proposant aussi l’amortissement actif ADS), freinage efficace, et globalement une traction avant au comportement très équilibré.

 

La version essayée est une 5 portes Executive Premium, la 1.0 VTEC Turbo dotée du maximum d'équipements (les autres versions sont les S, Comfort, et Elegance). En prolongement, la version 1.5 VTEC Turbo (et son classique 4 cylindres de 182 ch) propose des versions Sport, Sport Plus et Prestige.

 

Seul bémol relevé, en ce qui nous concerne, lors de cette prise de contact sur les routes et autoroutes de Rhône-Alpes et de Provence, parmi la ribambelle d’aides à la conduite équipant cette Civic, l’impossibilité d’isoler et de conserver la simple fonction de régulateur de vitesse, indissociable du système ACC. Ce “régulateur de vitesse adaptatif intelligent“ privilégie l’assistance à l’évitement. Bien que doté de quatre valeurs de distance d’approche de l’obstacle ou du véhicule qui vous précède, la plus longue déclenche trop tôt et “à l’insu de votre plein gré“ le ralentissement, voire le freinage, de façon trop conservatrice. Par exemple, à défaut de s’être décalé de ligne préventivement bien avant le déclenchement du système par un capteur ou une caméra, la prise partielle de pouvoir par cette intelligence artificielle, sur l’autel de la sécurité, devient gênante et contrariante. Avec cette désagréable impression de perdre inutilement du temps, pour celui qui veut rester maître de ses choix de distance et du moment de dépassement, et de se faire souvent coincer sur la voie de droite par les suivants. A ce moment-là, la seule solution est de déconnecter l'ACC.

Jean-Luc Taillade - (Texte et photos)

© fortylaps.com - 40Laps.com      © Jean-Luc Taillade                                                                                                                        Conception :  Quentin Guibert  (www.quentinguibert.com)