Macao F3 - Esteban Ocon sur les traces de Grosjean

Membre du Lotus F1 Junior Team, Esteban Ocon vient de terminer de très belle manière sa deuxième saison de monoplace, la seconde en Eurocup Formula Renault 2.0. Ses deux premières victoires à ce niveau, au Castellet puis à Barcelone, lui ont assuré la troisième place sur le podium final, derrière le champion Pierre Gasly et Oliver Rowland.

 

Avec Aurélien Panis, qui porte depuis le printemps les couleurs de Caterham Racing, Esteban est l’un des deux espoirs français évoluant en 2013 en FR 2.0 à être intégré dans un programme de formation d’un junior team F1. Du côté d’Enstone, les résultats du natif d’Evreux, qui vient de fêter en septembre ses 17 ans, ont été jugés assez prometteurs pour le faire participer à son premier test en F3 à Imola, en septembre. L’évaluation, aux bons soins de Prema Powerteam, s’est si bien passée que les responsables du Lotus F1 Junior Team ont décidé de l’engager au Grand Prix de Macao.

 

Débuter en F3 dans l’événement asiatique de fin de saison avait été le cas pour celui qui est devenu l’exemple à suivre pour les jeunes recrues encadrées par le team F1 britannique. Il faut se souvenir que Romain Grosjean, fort de son titre de Champion de France de FR 2.0 en 2005, s’était vu offrir son billet pour l’épreuve chinoise au sein de l’équipe Signature. Pour l’anecdote, il s’était qualifié avec le 19e chrono, et avait terminé la course finale au 9e rang, mais surtout meilleur classé des pilotes utilisant le moteur Opel, distancé par les Mercedes, Honda Mugen ou Toyota Tom’s.

Les règles ont changé depuis 2005, et un pilote, débutant ou non dans la discipline, doit désormais avoir disputé au moins une course de F3 dans l’année pour pouvoir prétendre s’aligner au Grand Prix de Macao. C’est ainsi que Kevin Korjus et Stefano Coletti ont adhéré à la dernière manche d’Hockenheim du championnat d’Europe F3. Esteban Ocon, comme Carlos Sainz Jr et le tenant du titre Antonio Felix Da Costa, a pu participer hors concours à la dernière manche de la F3 Cup britannique, à Snetterton.

 

Accueilli par le team Lanan Racing, Ocon disposait d’une Dallara-Mercedes F305 d’ancienne génération. “Je connaissais déjà ce circuit, que j’apprécie, depuis un test collectif de FR 2.0 en Winter Cup, et j’ai pu découvrir cette voiture dans les dix dernières minutes d’essais libres. En qualif, quand j’ai commencé à pousser, un problème électronique est apparu. J’ai tourné à plus de 2“ de Sainz, mais en signant le 4e chrono. Ils n’ont pas pu résoudre ce ratatouillage intempestif, mais j’ai quand même réussi à terminer la première course à la 3e place, à 30“ de la tête, mais à plus de 10“ devant les habitués du championnat. Pour la seconde course, dont l’ordre de départ était donné selon les meilleurs tours en course, nous avons pris la décision de nous abstenir.“

 

Dernière étape avant le grand départ vers Macao, Esteban a pris la direction de l’Italie. “J’ai pu peaufiner ma position de conduite à Grisignano chez Prema Powerteam. Grâce à eux, j’ai pu également aller découvrir le tracé sur le simulateur 6 axes de la Ferrari Driver Academy, près de Maranello. Guidé tour à tour par deux de leurs ingénieurs, j’ai bouclé la valeur d’une centaine de tours et je l’ai maintenant bien en tête. C’est encourageant, car j’ai été plus vite que Lucas Auer !“ Cette entraînement s’ajoutant aux quelques 200 tours bouclés en deux jours à Imola au volant de la Dallara F312 habituellement pilotée par Eddie Cheever Jr, pourrait surprendre les observateurs, au moment où Esteban Ocon, seul français et débutant en F3 de l’épreuve, vivra son baptême au réel sur le mythique circuit de Ghia.

Jean-Luc Taillade 

© fortylaps.com - 40Laps.com      © Jean-Luc Taillade                                                                                                                        Conception :  Quentin Guibert  (www.quentinguibert.com)